Rouzeau Valérie

Pas revoir

     Toi mourant man au téléphone pernoctera pas voir papa.

     Le train foncé sous la pluie dure pas mourir mon père oh steu plaît tends-moi me dépêche d'arriver.

     Pas mouranrir désespérir père infinir lever courir -

     Main montre l'heure sommes à Vierzon dehors ça tombe des grêlons.

     Nous nous loupons ça je l'ignore passant Vierzon que tu es mort en cet horaire.

     Pas mourir steu plaît infinir jusqu'au couloir blanc d'infirmières.

     Jusqu'à ton lit comme la loco poursuit vite vers Lyon la Part-Dieu.

     Jusqu'à ton front c'est terminé tout le monde dans la petite chambre rien oublier.

 

Valérie Rouzeau, Pas revoir, le dé bleu, 1999, (p.7, début du recueil)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.