Rougé Erwann

Paul Les Oiseaux

Même s'il fallait se tenir

avec les ongles     les dents serrées

 

placer la langue ailleurs     à contre-langue

le bruit     des ailes     à l'intérieur

 

Juste ça     le coeur sous la peau

la peau dans la spirale des ronces

 

Dormir là     Sentir la mort après

puis élargir le cercle     vers ses yeux à elle

 

pour que la parole se relève

de l'autre côté     ne se relève pas

 

pour que sa beauté ne nous désespère

 

 

Sur la dune les enfants chantent

Colchique     sur un pied     le ciel     le ciel

 

Colchique sur un pied

Paul disparut dans la spirale des ronces

 

Erwann Rougé,  Paul Les Oiseaux, Centre Poétique de Rochefort-sur-Loire / le dé bleu / L'Idée bleue, 2005, (pp.11-12, début du recueil)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×