Pinson Jean-Claude

Fado (avec flocons et fantômes)

Mes deux aérolithes

et ce qu'en dit Leopardi

Y

          X

= une + 1 = deux aérolithes

tombés plutôt que

débarqués deux beaux

matins incognito

plein cadre dans

mon champ / 2 drôles de

zouaves / elle en maillot de nixe

en majesté rencontrée en l'an mille

996 / puis nonante 7 &

le voici en magistral lanceur

lui de bouteilles au Styx

tout ça s'étant passé / non

loin d'un lieu-dit Onyx

à Nantes 47.13 N  1.33 W

 

Giacomo à qui j'ai annoncé une histoire d'amour, s'étonne de ce début cabalistique. N'a pas du tout envie qu'on s'embête avec des sonnets en-yx. (Me donnera à lire plus tard les pages - Zib 975-977 - où il s'en prend à la mode, déjà, des hiéroglyphes et de l'algèbre, chez les écrivains de son temps.) Veut bien m'aider à la mise en page, mais à condition qu'on change de logiciel.

 

Donc ai repris l'histoire. Ai étalé les cartes, disposé les photos aériennes où sont visibles des impacts

 

traces calcinées dans l'herbe, deux vagues cratères, etc.   (pp.9-10, début du recueil)

 

Jean-Claude Pinson, Fado (avec flocons et fantômes), Champ Vallon, 2001

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×