Bellay Guy

Les Charpentières

L'AMOUREUSE

 

Aussi mystérieuse en sa blancheur qu'une bête en son pelage, elle attend l'effrayant plaisir. La douceur de ses seins ne la protège plus.

 

Pour qu'il ne regarde que ses yeux elle les fait radieux, suppliant qu'elle ne soit pas une vision tenue à bout de hanches.

 

Elle a tant fait pour être présente et que le malheur soit comblé... Elle se renverse dans son double comme une pelletée de terre dans un fossé.

 

La ville peut refermer son dos sur eux. Elle sortira par les petits guichets du matin, la peau à vif couverte jusqu'au menton.   (p.70)

 

 

DÉCOUVERTE DE LA NUIT

 

Avant tout le monde,

comme le soleil,

les cheveux blonds de mon garçon

montent

du souterrain de la gare de Nantes

à vingt-trois heure trente,

avec un sourire d'une sérénité si absolue

que ceux qui attendaient des voyageurs

- qui ne sont déjà pas des êtres ordinaires -

se tournent, illuminés,

pour voir à qui est dédiée cette lumière

qui se lève dans son blouson bleu :

et c'est, de plus en plus exactement,

le soleil avec son sac de marin,

le soleil,

qui vient de traverser la nuit, seul, pour la première fois.   (p.110)

 

Guy Bellay, Les Charpentières, Anthologie 1960-1984, le dé bleu, 2002

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×